Loading Events

(English text follows)
LETTRE D’UNE FEMME INCONNUE (Letter from an Unknown Woman) (1948, États-Unis, 87 min., 35mm, VOASTF) Max Ophuls

Une adolescente tombe secrètement amoureuse de son voisin plus âgé, un pianiste concertiste. Des années plus tard, elle retrouve cet unique amour de sa vie, mais celui-ci ne s’en souvient pas. L’histoire est racontée en flashback, alors qu’il lit une lettre qu’elle lui a écrite pendant qu’elle gît mourante dans un lit d’hôpital, tandis que lui se prépare à un duel de pistolets.

Peut-être le plus grand film des années 1940, c’est l’œuvre de l’Européen Max Ophuls, qui y déploie toutes ses marques de commerce: un travail de caméra merveilleusement fluide, des décors somptueux et un rythme tranquille et assuré. Bien qu’il s’agisse de sa première production américaine tournée à Hollywood, ce film garde une saveur bien européenne, captant l’ambiance des lampes au gaz de la Vienne d’antan: l’opéra, les vendeurs de tire, et au Parc Prater tout couvert de neige, des sculptures de cire et un magnifique manège de cyclo-rama en toile panoramique.

Joan Fontaine n’a jamais été plus ravissante, et donne sans doute une de ses plus grandes interprétations. Louis Jourdan, beau et persuasif, l’appuie avec brio, accompagné d’une solide distribution. On regarde ce film comme on retrouve une vieille photo qu’on croyait avoir perdue, de quelqu’un qui nous avait brisé le cœur. Il recèle le portrait complexe d’une femme passionnée habitant dans ses fantasmes, alors que l’unique objet de son affection mène une vie de délusion, poursuivant avidement une femme après une autre.

Le film sera présenté en copie 35mm restaurée, ce qui vous permettra de vivre la même expérience cinématique que celle qu’a vécu le public en 1948. Cette projection argentique de LETTRE D’UNE FEMME INCONNU, surtout avec sous-titres français, est une expérience rare à ne pas manquer. Présenté en collaboration avec le CG Jung Society of Montréal.

Conférencier invité : MATHIEU LANGLAIS – Psychologue depuis 1977, exerçant en pratique privée à Montréal, diplômé de l’Université de Sherbrooke, il a appris la psychothérapie et la psychanalyse à Hôpital général de Montréal et à l’Hôpital général juif. Il a étudié la psychologie jungienne à l’Institut a Jung de Zurich et par l’intermédiaire de la Inter-Regional Society of Jungian Analysts. Par ailleurs, il a également une formation en Psychologie archétypale (Patricia Berry), en bioénergie (Luc Morissette) et la Méthode Feldenkrais (Joseph Dellagrote). Il enseigne à Québec et en Suisse, spécifiquement en art-thérapie à Lausanne. Ses intérêts professionnels consistent à travailler avec les rêves, les images et les films, ainsi que la maladie psychosomatique.

dim. / Sun. 26 Jan. 26 @ 6:30 pm
Cinéma de Sève 1400 de Maisonneuve O. (métro Guy)
8$, 6$ (étudiants/students, 65+) argent comptant, cash only

LETTER FROM AN UNKNOWN WOMAN
(1948, USA, 87 min., 35mm)

A teen-aged girl secretly falls in love with and meets her older neighbour, a concert pianist. Years later, she again meets her only love but he fails to recall who she is. The story is told in flashback as he reads a letter from her written at the end of her life as she lay dying in a hospital bed and while he prepares for a duel of pistols.

Possibly the greatest film of the 1940s, it was directed by European Max Ophuls employing his trademark of stunning fluid camerawork, lush settings and unrushed pacing. Although this was his first American film shot in Hollywood, it retains a continental flavour as it captures the gas-lit atmosphere of early-day Vienna; the opera, the toffee vendors, snow-covered Prater Park complete with wax works and a magical rolling-canvas cyclorama ride.

Joan Fontaine has never looked lovelier and gives what is perhaps the finest performance of her career. The dashing and persuasive Louis Jourdan supports her ably along with a fine cast. Watching it is like finding an old photo you thought you had lost, of someone who once broke your heart. Beneath it all is a complex portrait of a deeply passionate woman inhabiting a fantasy of the mind and spirit while the singular object of her affections lives a life of delusion in the hedonistic pursuit of many loves. Projected on screen will be a beautiful restored 35mm print (avec sous-titres français) that allows you to experience it exactly as audiences did back in 1948.

Guest speaker: MATHIEU LANGLAIS – A psychologist since 1977 with a private practice in Montreal, he has a degree from Université de Sherbrooke and learned psychotherapy and psychoanalysis at the Montreal General and the Jewish General Hospitals. He studied Jungian psychology at the Jung Institute in Zürich and through the Inter-Regional Association of Jungian Analysts. Other studies include Archetypal psychology (Patricia Berry), Bioenergy (Luc Morissette) and the Feldenkrais Method (Joseph Dellagrote). He teaches in Québec and Switzerland, specifically in Art Therapy in Lausanne. His professional interests lie in working with dreams, images, and films as well as psychosomatic illness.

(Presented in collaboration with the CG Jung Society of Montreal)

Go to Top